La plume du lundi, Médias

Spotify en passe de déclarer la guerre aux maisons de disque

spotify

La plume du  lundi  revient sur les informations importantes à retenir au cours de la semaine écoulée sur le web social. 

Info business de la semaine

Spotify en passe de déclarer la guerre aux maisons de disque !

Image : ©Canva / Source : ©Webedia

Spotify a déposé le 1er mars 2022 un brevet relatif à une nouvelle technologie de détection de talents sur sa plateforme. Le but ? Dénicher de jeunes talents avant les majors et signer ainsi avec eux des contrats exclusifs.

Chaque jour, plus de 60 000 nouvelles chansons sont chargées sur Spotify, soit un titre par seconde. Grâce à cette masse de datas, repérer les diamants bruts de demain devient un enjeu de taille pour la plateforme de streaming musical.

Pour trouver ces artistes encore inconnus, Spotify s’appuie sur deux éléments : son algorithme et sa communauté. La plateforme sait identifier les utilisateurs les plus « pointus », passionnés de musique et dénicheurs de nouveaux talents, appelés « diggers ». L’algorithme fouille les historiques d’écoute de ses diggers et découvre ainsi ces perles cachées.

Ce brevet permettrait donc de concurrencer directement les majors en empiétant sur leur territoire. En effet, l’une des fonctions phares des maisons de disques est la fonction A&R (artist and repertoire) qui détecte les nouveaux talents, afin de leur faire signer très tôt un contrat en or, pour les deux parties. Au-delà de la dimension économique, c’est aussi une manière de rester en permanence au sommet et dans l’air du temps.

Toutefois, en évoquant la possibilité de signer des contrats avec des artistes émergents découverts sur la plateforme, Spotify se heurte à la clause de non-concurrence des majors comme Sony, Universal et Warner. Ceci pourrait les amener à retirer leur catalogue de la plateforme de streaming. Une décision qui fait réfléchir à deux fois la plateforme, qui n’est pas la seule à défier l’industrie musicale. Soundcloud vient d’annoncer le lancement de son projet d’écurie pour artistes émergents et TikTok a récemment dévoilé sa nouvelle plateforme de distribution de musique. La concurrence fait rage dans le secteur, annonçant de gros changements à venir.

Communication de la semaine

Oreo, fan n°1 de The Batman !

affiche-evenement-cinema-oreo-batman
Image : ©Oreo / Source : ©J’ai un pote dans la com

Après les biscuits en édition limitée et les panneaux publicitaires 3D, Oreo a proposé une expérience immersive dans un cinéma de Londres pour promouvoir le nouveau film The Batman.

Du 04 au 06 mars 2022, Oreo a investi le Rio Cinema à Londres pour faire vivre aux spectateurs un moment inédit. Pour l’occasion, le cinéma a été rebaptisé « Oreo Cinema » et la signalétique extérieure modifiée. À l’intérieur, une scène de crime attendait le public pour un jeu de rôle incroyable, où chacun d’entre eux était suspect. Les participants devaient interagir entre eux et avec les acteurs, dans le but de démêler une série d’indices et réaliser des défis menant à la résolution du mystère. Les animations permettaient également de faire des photos, d’acheter des goodies Oreo et des snacks de la marque.

« Déguster des biscuits Oreo fait naturellement partie de nombreuses expériences cinématographiques, mais nous voulions en faire quelque chose de spécial. En collaboration avec DCM, nous avions également besoin d’une manière ludique d’introduire le monde de The Batman. » explique David Kapur, directeur de Elevenfiftyfive.

Pour maximiser le plaisir, l’intégralité des séances de cinéma était uniquement consacrée au film The Batman pendant tout le week-end.

Innovation de la semaine

Vous pouvez désormais définir des modérateurs sur vos lives Instagram

ajouter moderateur live instagram
Image & Source : ©BDM

Instagram a récemment annoncé le déploiement de Live Moderator, une nouvelle fonctionnalité qui permet à ses utilisateurs de définir des modérateurs lors de leurs live.

Après TikTok et Facebook, Instagram le propose enfin. En effet, diffuser une vidéo en direct tout en surveillant les commentaires est souvent compliqué, notamment face à la présence ldes trolls, haters et fans oppressants. C’est pourquoi l’application a développé Live Moderator. Le créateur pourra désigner un ou plusieurs modérateurs qui pourront gérer les commentaires en son nom et bloquer certains profils, si nécessaire.

Pour réaliser cette manipulation, voici les différentes étapes :

  • Lancez votre live
  • Dans la section dédiée aux commentaires, appuyez sur l’icône « … »
  • Sélectionnez ensuite « Ajouter un modérateur » 
  • Saisissez le nom de l’utilisateur que vous souhaitez désigner comme modérateur. La personne doit être déjà présente lors du live. Instagram vous propose également des suggestions de comptes.

Après ces étapes, le modérateur pourra signaler les commentaires, les désactiver pour un utilisateur et bannir un utilisateur du live. À la fin de la diffusion en direct, le créateur aura la possibilité de consulter toutes les actions réalisées par ses modérateurs.

Chiffre de la semaine

L’influenceuse Ruby Nikara vend l’eau de son bain 1 500 € !

Image : ©lescrieursduweb / Source : ©Cnews

Vous ne le croirez peut-être pas, et pourtant c’est bien vrai. L’influenceuse et rappeuse française Ruby Nikara aux 700k abonnés sur TikTok, propose à ses followers l’eau de son bain pour la « modique » somme de 1 500 euros.

Connue surtout pour ses bad buzz, plus que pour son talent, Ruby a explosé son taux d’abonnés en juin 2020 lorsqu’elle a menacé d’en finir sur les réseaux sociaux. Le seul moyen de la sauver ? Qu’elle atteigne les 10k abonnés lors d’un live. Ainsi, elle a commencé à ingérer des médicaments et finit par s’évanouir en direct. Elle n’a toutefois pas gardé de séquelles.  

Cette fois-ci, elle revient avec un tout nouveau business, lancé sur Instagram il y a quelques jours : « Salut tout le monde, alors écoutez, je vends l’eau de mon bain. J’ai décidé de commercialiser l’eau de mon bain. J’adore me faire du bien dans mon bain, j’adore prendre des bains et du coup, bah là ce que vous trouvez dans mon bocal, c’est l’eau de mon bain, qui est en vente dans ma boutique en ligne (Eau de Ruby) ». Le prix aurait pu refroidir ses fans, mais Eau de Ruby, s’est retrouvé en « rupture de stock ». Une bonne excuse pour reprendre des bains !

Dans la continuité de ses idées folles, l’influenceuse vend également ses culottes usagées, 100 euros/pièce : « Je les porte 3 ou 4 heures puis je les mets en vente ». Une pratique illégale selon l’avocat Yves Toledano : « Le délai de rétraction n’est pas indiqué sur son site, il n’y a aucune mentions légales. Or, l’absence de ces mentions est sanctionnée d’un an d’emprisonnement et jusqu’à 75.000 euros d’amende. » Outre ce manque d’informations, la loi française interdit à une personne de vendre ou de monétiser une partie de son corps ou un produit issu de son corps. Une affaire qui n’a pas fini de faire parler d’elle…