Le GC du mois, Rencontre avec :

@SamuelChalom – Le GC à la double casquette

Samuel Chalom

Chaque mois, Alchimia rencontre un GC (Gestionnaire de Communauté) pour une petite interview en fonction de ses spécificités… Ce mois-ci, rencontre avec Samuel Chalom, le GC à la double casquette.

Bonjour Samuel, tu es journaliste à @MagazineCapital et Community Manager de @ManagementMag; dis-nous tout: quel est ton parcours et comment t’es-tu retrouvé avec cette double casquette ?

Je suis sorti de mon école de journalisme, l’Institut Pratique du Journalisme (IPJ) de l’université Paris-Dauphine, il y a deux ans. J’y ai effectué deux années d’apprentissage au sein du quotidien économique Les Echos. J’ai ensuite enchaîné avec une courte expérience dans la presse professionnelle, au sein de l’hebdomadaire Le Moniteur, spécialisé dans l’actualité du BTP. On m’a ensuite proposé un contrat chez Capital pour m’occuper de la rubrique emploi de Capital. Il se trouve que cette rubrique emploi héberge aussi le magazine Management qui n’a pas de site propre, donc tous les articles venant du magazine papier de Management se retrouvent dans ma rubrique. C’est pourquoi il est logique que j’ai aussi la casquette de CM de Management.

Pour que l’on comprenne mieux le lien entre Capital Magazine et Management Magazine, peux-tu nous parler de ces deux écosystèmes et à quels niveaux tu interviens ?

Management est donc  hébergé sur le site de Capital. Mon rôle est donc de faire le pont entre les deux rédactions. Un article de Management crée du trafic pour Capital, mais aussi de la visibilité pour Management. Nous avons des lignes éditoriales un peu différentes, mon job est donc aussi de créer une continuité entre les deux médias.

Tu dois vraiment être polyvalent et sur tous les fronts avec ces deux postes ; à quoi ressemble ta journée type ?

Une journée-type ? J’arrive aux alentours de 9h15. Je fais le tour des réseaux sociaux. En général, j’ai programmé des posts la veille jusqu’au matin pour que Facebook, Linkedin, Twitter soient alimentés quand je ne suis pas là. Je programme donc ensuite de nouveaux posts pour la journée. Ensuite, je reprends ma casquette de journaliste chez Capital : je discute de sujets d’articles avec mon rédacteur en chef, avant de me lancer sur l’un d’entre eux pour la journée, qui est souvent accompagné d’un sujet plus court d’actualité à traiter assez rapidement. Ma journée s’articule ensuite entre les coups de téléphone, l’écriture des articles, la relecture de mes collègues, la gestion aussi de notre groupe Facebook pour Management, “Open Space”, qui est dédié à la vie au bureau. Avec tout ça, je n’ai souvent pas vu la journée passer jusqu’à 18h30/19h.

Selon toi quels sont les différences et les similitudes entre les deux métiers ? Quels avantages et inconvénients de l’un et l’autre ?

Les différences, c’est que le boulot de CM est surtout administratif on va dire, c’est beaucoup de programmation. Mais ce qui le rapproche du journalisme, c’est l’éditorialisation des posts sur les réseaux sociaux, où il faut trouver un titre percutant pour vendre les articles, comme dans le journalisme. Chaque casquette est intéressante, le journalisme permet sans doute plus de profondeur, de réflexion et c’est essentiel pour moi. Mais être CM permet de ne pas oublier que la forme compte beaucoup aussi pour être lu par un maximum de personnes.

Etant donné que tu as un pied dans le journalisme “traditionnel” et l’autre dans le digital, quelle est la différence entre un magazine traditionnel et un web magazine ? Ou encore existe-t-il une certaine synergie entre les deux magazines ?

Il n’y a plus de frontières. Certes, nous avons encore deux rédactions, une print, une web mais tous les contenus se retrouvent ensuite sur le web. Je trouve que c’est assez complémentaire, même si l’on peut toujours réfléchir plus sur les temporalités.

Quelle est la place du community management dans la communication du “Management Magazine” et quels sont les enjeux digitaux pour un magazine traditionnel ? Y a-t-il une stratégie de communication multi-supports qui en découle ?

Je le résumerai ainsi : c’est faire connaître l’image de marque de Management et développer notre public. Je travaille en lien étroit avec le service marketing, mais je ne m’occupe pas de ce qui est fait sur le print. Nous avons une relation assez complémentaire.

Le Management Magazine est omniprésent sur les RS : LinkedIn, Facebook, Twitter et Pinterest (via Capital Magazine), à quel moment est-il arrivé sur le web ? Pourquoi avoir choisi d’investir la majorité des RS ? Cela réfère-t-il à un objectif quanti et quali en termes de CM ? Une stratégie en particulier ?

Vous me posez une colle, je ne sais absolument pas de quand date sa présence sur le web (rire 😁). Nous sommes présent sur tous les réseaux sociaux, mais nos cœurs de cibles sont Facebook (même si le changement d’algorithme récent a diminué notre portée) et Linkedin (où les sujets managériaux marchent très bien).

Selon toi, quel est le réseau social qui génère le plus d’engagement ? Et quels sont les formats de publication sur les RS qui fonctionnent le mieux lorsqu’on relaie les infos d’un web magazine ? (Vidéo, visuel, texte, infographie)

Aujourd’hui, je dirai les groupes Facebook (en l’occurrence Open Space pour Management) et Linkedin, puisque beaucoup l’utilisent comme un Facebook pro, donc cela va très bien bien avec le cœur de cible de Management. Et pour les formats, ce qui marche très bien ce sont les citations d’entrepreneurs célèbres (Steve Jobs, Bill Gates,…), les sondages, mais aussi les articles très concernants (comment faire une demande chez Pôle Emploi ? Mieux vaut une rupture conventionnelle ou une démission ? …)

Nous avons vu notamment que vous mettiez en place des sondages / jeux concours ;  est-ce un levier d’engagement qui fonctionne bien pour le magazine ? Les retombées vous sont-elles bénéfiques ?

Oui très bien ! En particulier les jeux concours, ils ont un succès fou. Je ne saurais pas vous dire si les personnes touchées se transforment ensuite en abonnés de Management mais il est sûr que l’on gagne en visibilité.

Une dernière question, à l’ère de la digitalisation, tu es plutôt magazine papier ou web mag’ ? Une préférence de ton côté ?

Les deux, chacun a ses temporalités. Et même si je suis un geek par mon métier de CM, j’adore toucher un journal papier en prenant le métro ou le weekend !

Merci beaucoup d’avoir répondu à ces questions Samuel !