Le chiffre hebdo, Réseaux Sociaux

Pourquoi ByteDance veut que TikTok soit estimée à 60 Milliards de dollars…

Source : Pixabay

Chiffre hebdo #51 

Une information à déterminer d’urgence ! L’application doit parvenir à un accord commercial approuvé par les Etats-Unis pour ne pas être bannie du web américain.

Les relations diplomatiques et économiques entretenues par les Etats-Unis et la Chine ne sont pas des plus platoniques. De ce fait, les entreprises des 2 grandes puissances peuvent se retrouver au centre d’un bras de fer lourd de conséquences. Nous pensons notamment à Facebook, censuré en Chine, et Huawei que Trump a inscrit sur liste noire.

Pourquoi TikTok a des comptes à rendre aux autorités américaines ?

Depuis quelques mois, c’est au tour de TikTok d’en payer les frais. Le réseau social appartient au géant chinois ByteDance, moyennant un siège pour le parti communiste à son comité. 

Or, depuis son lancement, l’application TikTok rencontre un franc succès aux Etats-Unis. Cela n’a pas manqué d’alerter deux sénateurs américains concernant la collecte de données des utilisateurs. Ils ont ainsi manifesté leur crainte sur l’utilisation de ce service à des fins d’espionnage par le gouvernement chinois. Cette manoeuvre mettrait en danger la sécurité nationale américaine, et déjà, en 2019 une demande d’enquête avait été formulée. 

Pour sa défense, ByteDance avait expliqué que les bureaux de TikTok étaient également implantés aux Etats-Unis. Ils ont aussi expliqué que les données collectées hors de la Chine n’étaient pas soumises à la loi chinoise. Afin de témoigner de ses bonnes intentions et de sa vocation internationale, l’entreprise chinoise avait même désigné Kévin Mayer, un ancien de Disney, à la tête de TikTok. 

Cependant, le confinement n’a fait qu’accélérer l’expansion de TikTok, inquiétant d’autant plus le gouvernement américain. Le réseau social comptait 800 millions d’utilisateurs en Janvier, auxquels s’en sont ajoutés 121 millions courant Mars et Avril. De plus, l’application a dépassé la barre des 2 milliards de téléchargements sur l’App store et Google Play en Avril d’après Sensor Tower. C’est pour cela que D.Trump a signé le 4 Août 2020 un décret stipulant que le réseau social serait banni des Etats-Unis à compter du 20 Septembre 2020 ! Une seule condition pour renverser cette décision : ByteDance doit s’accorder avec une entreprise Américaine pour lui reléguer TikTok.

Entre enjeux économiques et politiques

Source : Pixabay

Démentir les suspicions des autorités américaines n’est pas suffisant pour que ByteDance sauvegarde ses intérêts économiques en maintenant l’activité de TikTok aux Etats-Unis. En l’occurrence, la communauté américaine de TikTok représente 100 millions d’utilisateurs, et les deux personnalités les plus suivies sur l’application sont américaines. La société chinoise se retrouve donc contrainte de conclure un marché avec une entreprise américaine.

Plusieurs géants américains se sont penchés sur cette opportunité. Ils perçoivent l’acquisition de TikTok comme un moyen de voir leur cotation grimper en bourse. En effet, ByteDance n’a toujours pas fait son IPO. Sa valorisation boursière est estimée à 200 milliards de dollars au 24 Juin d’après IG, et l’expansion fulgurante de TikTok attire les annonceurs. Ces éléments indiquent donc des enjeux économiques élevés.

Il se trouve que Microsoft était prêt à racheter l’intégralité de TikTok, offre déclinée par ByteDance. En effet, le groupe chinois souhaite, à raison, garder la main sur son service. Oracle et Walmart sont parvenus, quant à eux, à une négociation plus fructueuse avec la société chinoise. Ils se sont accordés sur l’offre suivante : 12,5% de participation à l’activité de TikTok pour Oracle et 7,5% pour Walmart. En admettant que le service soit évalué à 60 milliards de dollars, cela revient à 12 milliards de dollars !

Alors que TikTok semblait s’être sauvée de justesse d’un embargo dans la mesure où le président américain se montrait favorable à ce dénouement, ce dernier a finalement refusé d’approuver le marché. Trump a expliqué le 20 septembre dernier, date limite avant l’interdiction du téléchargement de l’application sur le sol américain, qu’il ne pouvait pas y avoir d’accord si ByteDance gardait le contrôle de son application.

Face à cette réaction, ByteDance a joué sa dernière carte. L’entreprise a assigné l’Etat américain en justice. Pour l’instant, la justice américaine a suspendu l’interdiction, concédant une dernière marge de manœuvre à la société chinoise pour s’accorder avec ses partenaires et l’exécutif américain. Au quel cas, l’application sera bloquée le 12 Novembre 2020.

Plusieurs questions en suspens…

Dans ce contexte de tension demeurent des hypothèses et des doutes. Est-ce que ByteDance réclamera une offre plus élevée pour accepter de renoncer au contrôle de TikTok ? Si aucun accord n’est convenu, 100 Millions d’utilisateurs vont-ils réellement être privés d’un service qui ne cesse de gagner en popularité ? Comptera-t-on de nouvelles victimes parmi les entreprises affectées par les relations sino-américaines ? Ces questions sans réponse rendent le brouillard plus épais dans lequel TikTok se trouve toujours actuellement.

Source : Ouest-France