Le chiffre hebdo, Réseaux Sociaux

Microsoft va investir 1 milliard de dollars pour préserver l’environnement

Source : Pixabay

Chiffre hebdo #51

La multinationale informatique américaine Microsoft annonce l’investissement d’1 milliard de dollars dans le cadre de son plan de réduction de la taxe carbone.

Les entreprises polluent…mais pas que !

Les grandes entreprises ne cessent d’être pointées du doigt et sont accusées de participer à la fin de notre écosystème. En effet, les 100 plus grandes entreprises seraient responsables à elles seules de 71% du réchauffement climatique. Ces grandes enseignes causent bien des dégâts. En effet, de grands groupes tels que Coca-Cola, PepsiCo et Nestlé sont accusés d’être responsables de la pollution plastique. On se rappelle la dernière affaire en date, celle de Lactalis. Pour rappel, le groupe spécialisé dans l’agroalimentaire avait écopé d’une amende de 250.000 € combinée à 70.000 € d’indemnités pour avoir pollué la Seiche en 2017.

En septembre 2019, Amazon s’engageait en faveur du climat après qu’une centaine d’employés ait été en grève afin de soutenir la marche pour le climat. De ce fait, le géant mondial fait aujourd’hui parler de lui. En effet, il est accusé de licencier les salariés qui contestent les mesures mises en place.

Pourquoi Microsoft se met au vert ?

Microsoft a ensuite pris la main sur cette problématique. le géant américain a concrétisé son engagement en investissant 1 milliard de dollars dans un fonds d’innovation pour le climat. Il sera notamment chargé d’améliorer les technologies de capture et d’élimination du carbone. L’entreprise va même indiquer le montant des émissions de carbone sur chaque produit afin d’informer ses consommateurs.

Les entreprises de plus en plus accusées de Greenwashing

Le Greenwashing est une technique souvent utilisée par les entreprises. Elle vise à rendre son image de marque ou ses produits “plus verts” afin de se démarquer de la concurrence, d’attirer des consommateurs et de valoriser son image de marque. Afin de lutter contre cette pratique trompeuse, des outils sont mis en place à destination des jeunes diplômés pour leur permettre de “traquer” les entreprises coupables. En effet, des guides anti-greenwashing sont distribués par le Manifeste pour un réveil écologique. Aussi, Zei, qui serait le “Glassdoor version écolo”, offre une visibilité du ressenti des employés d’une entreprise.

Source : Zei-world

Cependant, nous pouvons nous interroger sur les raisons de ces grandes entreprises qui s’engagent en faveur du climat. Répondent-elles à une tendance marché ? Ou leurs intentions traduisent une réelle prise de conscience ? Nous attendons donc avec impatience les résultats de Microsoft et les retombées d’Amazon…

Source : LeParisien