La plume du lundi, Médias

Le crocodile de Lacoste laisse sa place pour la seconde fois

Source : YouTube – Lacoste

Voici la plume du lundi #69 revenant sur les informations importantes à retenir au cours de la semaine écoulée sur le web social.

Info business

ByteDance, l’entreprise qui détient TikTok, se lance dans le streaming musical

Source : Courrier International – REUTERS/Danish Siddiqui

ByteDance est une entreprise chinoise spécialisée dans les nouvelles technologies. Son application phare TikTok, qui permet de créer de petites vidéos musicales, est en pleine ascension. En effet, fin 2018, elle était le troisième réseau social utilisé par les collégiens français derrière Snapchat et Instagram. Forte de ce succès, la maison-mère cherche ainsi à étendre ses activités dans le streaming musical.

Cette nouvelle application se voudra différente du leader du domaine, Spotify. Les contenus proposés seront un catalogue de musiques mais aussi de vidéos. De plus, un mode payant et gratuit sera proposé. Par ailleurs, la communauté d’utilisateurs, qui est le fil conducteur de TikTok, sera surement un point d’ordre de cette nouvelle offre. Les prix ne sont pas encore dévoilés mais ils s’annoncent en-dessous de la concurrence.

ByteDance vise pour son lancement les pays émergents dans lesquels les services de musiques en ligne sont peu implantés. La société a même déjà signé avec deux grands labels indiens, Times Music et T‑Series.

Source : Siècle Digital

Chiffre de la semaine

11 milliards de dollars, c’était la dépense par an de Huawei pour des composants américains

Source : Wikimedia Commons  – Huawei

Huawei dépense chaque année 11 milliards de dollars pour des composants américains… ou plutôt dépensaient. La guerre commerciale entre la Chine et les États-Unis vient en effet de faire sa première victime.

En début de semaine dernière, Google a annoncé ne plus travailler avec Huawei. En effet, Donald Trump a interdit les entreprises américaines de travailler avec les chinoises. Ces dernières étant jugées à risque par le président américain, le géant de l’internet n’avait d’autre choix que d’appliquer cette consigne.

Après cette mauvaise nouvelle pour le deuxième fabricant mondial de smartphones, cette semaine a été difficile. Cette première annonce l’a effectivement obligé à faire face à de nombreuses défections de ses partenaires. En effet, quatre constructeurs de puces et processeurs américains (Intel, Qualcomm, Xilinx et Broadcom) ont suivi le mouvement. Concernant Microsoft, rien n’est encore officiel mais Richard Yu, PDG de Huawei, le laissait entendre. Après les Américains, ce sont les Japonais (Panasonic et Toshiba) qui ont décidé d’arrêter tout lien commercial. Pire encore, les fournisseurs de composants n’ont pas été les seuls à lâcher la barre puisque ce sont maintenant au tour des opérateurs de quitter le navire (alors qu’ils sont de plus en plus au Japon et en Europe). 

Si Donald Trump a bien accordé ultérieurement un délai de 90 jours pour mettre à exécution ce décret, il était trop tard, la panique était déjà installée. Ainsi, le géant chinois du smartphone doit maintenant trouver comment gérer cette situation pour éviter de perdre trop d’argent alors que certains consommateurs européens annulaient déjà leur commande sur Amazon.

Néanmoins, cette saga commerciale ne serait peut-être qu’un gros coup de bluff de la part de Trump. C’est ce qu’insinuaient des rumeurs, vendredi dernier. Par conséquent, l’objectif serait donc de faire pression sur la Chine afin de signer des accords commerciaux avantageux pour les États-Unis.

Source : CB News

Innovation de la semaine

3DLook devine en deux photos votre taille de pantalon

Source : Les Echos Entrepreneur – Bruno Levy pour « Les Echos »

Le salon Viva Technology s’est tenu du 16 au 18 mai dernier. De nombreuses innovations ont été présentées, dont certaines sont à découvrir dans un de nos précédents article. Durant cet événement, le “LVMH Innovation Awards” a été remis. Ce prix récompense chaque année les technologies dont l’objectif est de “façonner l’expérience client de demain”. C’est donc la start-up 3DLook qui s’est vue remettre ce prix pour son concept original.

En simplement deux photographies, l’une de face et l’autre de profil, avec un simple smartphone, cette application arrive à recréer un corps en 3D. Cette technologie permet ensuite de donner les tailles exactes de la personne, de l’aider à choisir des tenues via un dressing virtuel et d’acheter ces vêtements grâce à un magasin immatériel.

3DLook ne s’adresse qu’aux marques de prêt-à-porter et non aux consommateurs. De ce fait, ses principaux clients sont pour le moment des start-ups mais aussi quelques géants du secteur comme Nike.

Source : L’Usine Digitale

Com de la semaine

Le crocodile de Lacoste laisse sa place pour la deuxième fois

Source : YouTube – Lacoste

La marque Lacoste a reconduit cette année son partenariat avec l’UICN (Union Internationale pour la Conservation de la Nature) lors de la journée internationale de la biodiversité, le 22 mai dernier. L’an passé, la marque de luxe avait en effet déjà travaillé avec l’association pour faire 1775 polos sans son fameux crocodile. À la place, 10 animaux en voie d’extinction avaient alors fait leur apparition. Cette année, c’est donc 10 nouvelles espèces qui s’emparent des célèbres polos.

Comme lors de la précédente édition, les polos n’ont été fabriqués qu’au nombre exact des espèces choisies présentes encore dans la vie sauvage. Ainsi, seuls 50 exemplaires arborant la Libellule Risiocnemis seidenschwarzi étaient disponibles ou alors 444 pour la Baleine de Biscaye.

Si l’an dernier, tous les polos n’étaient accessibles qu’en ligne, cette année les choses ont un peu changé. Neufs des espèces choisies ont été vendues exclusivement dans des magasins physiques, soit, une espèce pour un magasin. En France, les fans de la boutique des Champs-Elysées ont ainsi pu découvrir 589 polos avec le Lynx d’Espagne. La dernière espèce, le Phoque Moine Hawaïen, était la seule vendue sur le site internet en 1 400 exemplaires.

Tous les bénéfices de la journée du 22 mai ont été reversés à l’association. L’an dernier, les polos se sont vendus en seulement 24h.

File d’attente devant la boutique Lacoste des Champs-Élysées, le 22 mai dernier, dont la façade a été modifiée pour l’occasion.

Source : J’ai un pote dans la com