Le GC du mois, Rencontre avec :, Rencontres

Henry Prouvost – Le GC nomade !

Alchimia Communication part à la rencontre d’un GC (Gestionnaire de Communauté) ou Social Media Manager pour une petite interview en fonction de ses spécificités… Aujourd’hui, rencontre avec Henry Prouvost, le GC nomade !

Henry, peux-tu te présenter et expliquer ton parcours professionnel ?

J’ai réalisé mes études supérieures à l’ISCOM (Lille-59) pendant quatre ans, dans la filière création et communication numérique. Pendant ma formation, j’ai eu l’occasion de faire plusieurs stages. J’ai commencé dans une agence de communication politique, ce qui était très enrichissant dans ce domaine un peu particulier. Ensuite, j’ai fait un stage à Inesis, la branche Golf chez Decathlon, puis j’ai été stagiaire chez Alerte Apéro et enfin, je suis rentré chez NiceToMeetYou, où mon stage se transforma en CDD, puis CDI. Cette expérience fut une véritable révélation pour moi ; j’ai commencé en tant que Community Manager puis Social Manager. Durant ces trois années, j’ai découvert le métier, j’ai eu rapidement beaucoup de responsabilités et c’est également là-bas que j’ai rencontré ma compagne. Nous voulions tous les deux voyager et c’est ainsi que nous est venue l’idée de devenir Digital Nomad. En quittant quasiment en même temps, en mai 2020, NiceToMeetYou, nous avons décidé d’ouvrir notre propre entreprise. Nous sommes restés moins d’un an en France, pour nous stabiliser, signer nos premiers contrats avec nos clients, et nous familiariser avec le statut de freelance. Puis en juin 2021, nous sommes officiellement devenus Digital Nomad.

Peux-tu nous expliquer ce que c’est, concrètement, un Digital Nomad ?

Être Digital Nomad, c’est n’avoir aucun domicile fixe, voyager et visiter différents pays pour une durée d’un à six mois, tout en « télétravaillant » en parallèle. Nous choisissons une destination, bloquons un Airbnb et travaillons la semaine. Nous pouvons visiter le soir et les week-ends le pays dans lequel nous sommes.

Et quels sont vos métiers exactement, à toi et ta compagne ?

Je suis social media manager, j’accompagne la communication des marques sur les réseaux sociaux de A à Z. Agnès, ma compagne, est traffic manager. Elle planifie, fabrique et anime les campagnes publicitaires, qui constituent la principale source de revenus des sites web. Nous sommes complémentaires, il est donc possible d’avoir des clients en commun, car nos deux métiers s’associent lorsque l’on veut obtenir une bonne stratégie digitale.

Henry et sa compagne Agnès

Quels pays avez-vous déjà visités ?

Nous avons visité quatre villes en Croatie, puis nous sommes partis sur Palerme, Florence, Lisbonne et enfin Budapest. Notre prochaine destination sera Bali. Pour la suite, nous nous laissons plusieurs pistes, comme l’automne au Japon, ou peut-être la Thaïlande ou le Népal.

Tes clients sont-ils français ? Est-ce qu’ils connaissent votre situation ?

Oui, ils sont 100% français. Nous avons décidé d’expliquer notre situation à chaque call prospect, car notre objectif n’est pas qu’ils le découvrent par surprise plus tard. C’est aussi important d’être clair, car nous cherchons des clients qui sont en accord avec notre mode de vie. D’ailleurs, 80% des prospects trouvent notre fonctionnement génial, c’est rare que nous ayons eu un prospect qui refusait de travailler avec nous à cause de ça.

Globalement, ils n’ont pas peur, même si notre futur voyage à Bali peut en inquiéter quelques-uns à cause du décalage horaire. Ce sera un challenge, mais il n’y a pas de raison pour que ça n’aille pas !

Comment t’organises-tu ? Est-ce que cela demande une organisation plus rigoureuse ?

Nous avons un mode de vie assez classique finalement, nous faisons des journées de 9h00-17h00. Nous n’avons pas vu de différence entre les autres pays et la France, excepté le fait que toutes nos réunions se déroulent en visio. Par contre, à Bali, notre rythme va devoir évoluer pour coller au décalage horaire. Nous serons sûrement plutôt sur du 10h00-19h00 et il y aura moins de marge pour faire des réunions, cela demandera donc un peu plus d’organisation. 

En termes de budget, ce n’est pas trop compliqué de ne pas avoir de domicile fixe ?

Nous avons certes, augmenté notre coût de vie, mais nous avons également augmenté nos revenus ! Donc, tout cela s’est plutôt équilibré. Par exemple, nous payons en moyenne 1500 euros de loyer par mois, mais à l’inverse, on ne paye pas de facture de gaz, d’eau ou d’électricité, ni de taxe d’habitation. Quant à nos revenus, ils ont doublé, voire triplé, par rapport au temps où nous étions en agence. Donc cela vaut largement le coup, même si nous n’économisons pas beaucoup actuellement.

Est-ce que vous voulez tous les deux être Digital Nomad toute votre vie, ou est-ce que vous vous fixez une limite de temps ?

C’est une bonne question ! Pour l’instant, nous ne savons pas, nous verrons si nous avons envie de plus de stabilité. Cela peut durer un an et demi, comme dix ans, ou même pour toujours, nous ne savons vraiment pas !

Malgré tout, revenir dans le Nord nous fait du bien. Retrouver nos amis, notre famille, qui ont une vie beaucoup plus stable nous donne une bouffée d’air avant de repartir.

Vous pouvez retrouver le site internet d’Henry juste ici !