La plume du lundi, Médias

Greenpeace lutte contre les pailles

greenpeace

Voici la plume du lundi #54 revenant sur les informations importantes à retenir au cours de la semaine écoulée sur le web social.

L’info business de la semaine

app, apple, chat

Monétisation de WhatsApp

Mercredi dernier (1er août) Facebook a annoncé la monétisation d’une de ses applications : WhatsApp.

Les messages envoyés par les entreprises seront maintenant facturés quand il s’agit de messages marketing ou de messages pour le service client. Ce choix a été réalisé pour permettre à la messagerie de générer des revenus. En fonction des pays la facturation pourra aller de 0,5 à 0,9 centimes par message (prix nettement supérieur au prix d’un SMS classique).

En plus de facturer les messages, la plateforme de messagerie a trouvé une autre option : les publicités. Elles n’étaient pas encore présente sur l’application, maintenant les entreprises pourront acheter des espaces qui amèneront directement les internautes sur une conversation avec la marque. Si les entreprises mettent plus de 24h à répondre aux clients, Facebook facturera les messages.

@Blog du Moderateur

Le chiffre de la semaine

Infographie: L'opposition de deux univers linguistiques : Internet vs. IRL | Statista

Internet vs. IRL : 1,28 milliard vs 1,8%

Selon des études, le chinois est la langue la plus parlée au monde avec 1,28 milliard de locuteurs natifs, ce qui représente 16%. Mais en est-il de même sur Internet ? Non, le chinois est même seulement la 10ème langue la plus présente avec 1,8% des sites rédigés dans cette langue.

La langue dominante sur Internet est l’anglais, avec 52,9% des 10 millions de sites web les plus visités au monde rédigés dans cette langue ; alors qu’il n’y a que 375 millions de locuteurs natifs. Cependant cette langue est parlée par 1.500 millions de personnes à travers le monde.

Le Français représente quant à lui près de 77 millions de locuteurs natifs dans le monde en 2017. Au niveau des réseaux sociaux, cette langue est la 5ème la plus utilisée (4,1%) après l’anglais, l’allemand, le russe et l’espagnol.

@Statista

L’innovation de la semaine

Après avoir tout fait pour nous rendre accro, Facebook lance un outil pour apprendre à déconnecter

Temps limité !

« Tu passes trop de temps devant ton écran ! » « Décroche-toi de Facebook ! »  … Toute ces phrases qu’on a tous déjà pu entendre ou prononcer.

Le géant des réseaux sociaux lance une nouvelle fonctionnalité qui permet désormais de diminuer son temps sur les applications. Contre-productif pour Facebook ? Pas du tout ! Au contraire, la plateforme pense que moins de temps sur les plateformes rapproche les familles. Le temps passé sur les réseaux quant à lui devient plus productif et plus réfléchi.

Sur ce nouvel outil il sera possible de voir le nombre de temps passé sur l’application, sélectionner un nombre de minutes maximum et recevoir une notification lorsqu’on l’a atteint. Enfin, il sera possible de mettre les notifications en sourdine.

@Mashable

La com’ de la semaine

Greenpeace lutte contre les pailles

On en entend parler de tous les côtés : « mois de juillet sans plastique ». Ce mouvement, venant d’Australie a très vite touché la terre entière avec l’hashtag #freeplasticjuly. Le challenge était d’utiliser le moins de plastique possible durant tout le mois … et le plus longtemps possible.

Pour faire réagir plus de monde, Greenpeace Canada a lancé une campagne choc composée de trois affiches papier en association avec l’agence de graphisme Rethink. Sur ces affiches il est possible de voir une mouette, un poisson ou une tortue dans des verres avec une paille enfoncée dans la bouche. Ces animaux ont été choisis étant donné que ce sont eux qui sont le plus touchés par le plastique présent dans l’océan.

Zéro plastique est un sujet très sensible aujoud’hui. “Le plastique représente aujourd’hui 95% des déchets sur les plages et en surface de la mer Méditerranée” a déclaré WWF dans un de ses communiqués de presse. Les pailles sont principalement visées non pas pour leur usage unique ou pour le fait qu’elles soient en plastique mais surtout pour leur forme, qui fait que les animaux risquent de les avaler facilement.

@Huffington Post