La plume du lundi, Médias

Bien-être : 30 minutes quotidiennes sur les réseaux sociaux maximum

Voici la plume du lundi #59 revenant sur les informations importantes à retenir au cours de la semaine écoulée sur le web social.

L’info business de la semaine

L’impact des pages entreprises de LinkedIn optimisé par Hootsuite

Hootsuite appuie désormais la nouvelle API de LinkedIn et permet ainsi de mieux gérer l’engagement des pages “Entreprise”. En plus de sa collaboration avec de grands groupes internationaux (Pepsi, Mac Donald’s, Orange, Herschel…), Hootsuite devient de plus en plus un facilitateur de business en appuyant LinkedIn Marketing Solutions auprès de ses 17 millions d’utilisateurs.

Concrètement, la plateforme de gestion des médias sociaux offre la possibilité à ses utilisateurs de publier et de programmer des vidéos depuis son interface, mais aussi de faire mention de pages directement dans les publications LinkedIn programmées. Les clients payants d’Hootsuite peuvent même répondre aux sollicitations publiques via la plateforme. Ainsi, la gestion de l’engagement des communautés des entreprises est facilitée. En effet, selon Stefan Krepiakevich, VP Strategic Alliances chez Hootsuite “en tant que partenaire stratégique de LinkedIn Marketing Solutions”, Hootsuite “simplifie le travail” de ses clients, “afin de booster l’engagement et de tirer le meilleur parti des interactions sur LinkedIn”.

Les 600 millions d’utilisateurs LinkedIn représentent une réelle opportunité commerciale pour les 30 millions d’entreprises qui y sont présentes. En effet, les offres commerciales (produits ou services) publiées sur les pages des entreprises touchent les professionnels et facilitent ainsi le business BtoB.

Source : Hootsuite

L’innovation de la semaine

Regarder en simultané une vidéo sur Facebook Messenger sera bientôt possible pour ses utilisateurs

Facebook veut offrir une nouvelle expérience aux utilisateurs de son application de chat en y intégrant WatchParty et Première, deux fonctionnalités qui élargissent l’utilisation des vidéos partagées. Après les avoir intégrées à sa plateforme, Facebook cherche à les déployer vers Messenger. Ces nouvelles fonctionnalités permettront aux utilisateurs de regarder et de commenter en simultané des vidéos. Les succès de FacebookLive et Periscope amènent Facebook à élargir la gamme d’utilisation de Messenger pour adapter le partage des vidéos au format chat.

L’information a été révélée par le twittos @ananay_arora qui a détecté, dans le code de l’application Facebook, une référence à cette nouvelle fonctionnalité.

Notons qu’environ 1,3 milliard de personnes ont un compte Facebook Messenger. Chaque nouvelle application apportée à cette application de chat peut profiter à plus de 15% de l’humanité. Les interactions autour des vidéos, qui seront prochainement partagées, seront d’autant plus importantes pour la visibilité et la notoriété des auteurs. Qu’ils soient youtubeurs, utilisateurs, entreprises, associations ou autres, les professionnels se voient offrir une nouvelle opportunité de développement auprès des potentiels futurs millions d’utilisateurs qui n’avaient, jusque-là, pas eu recours à Party Watch ou Premiere.

Source : Presse-Citron TedCrunch &  Twitter

Le chiffre de la semaine

Limiter l’utilisation des réseaux sociaux à 30 minutes par jour améliore le bien-être

Selon une étude publiée par des chercheurs de l’université de Pennsylvanie, reprise par Quartzy, 30 minutes d’utilisation des réseaux sociaux par jour seraient une limite à ne pas dépasser. Pourquoi ? Pour limiter les risques liés à la solitude et à la dépression. La conclusion de l’étude invite « fortement à limiter l’utilisation des médias sociaux pour augmenter une amélioration significative du bien-être ».

Les 143 étudiants sollicités pour l’étude (108 femmes et les 35 hommes) ont tous un compte Facebook, Instagram et Snapchat. De manière aléatoire, les sujets ont été séparés en deux groupes. Les étudiants composant le premier pouvaient utiliser ces 3 réseaux sociaux comme ils le désiraient. Les autres étaient, quant à eux, limités à une utilisation maximale de 10 minutes par réseaux sociaux, soit 30 minutes par jour, le tout durant une semaine.

Les chercheurs ont ensuite croisé les résultats issus d’entretiens qu’ils ont fait passer aux 2 groupes avant et après l’expérience. Ces derniers ont soumis aux étudiants des questions relatives à 8 facteurs : l’autonomie, le soutien social, la solitude, l’acceptation de soi, la peur de l’échec, l’anxiété, l’estime de soi et la dépression. Sur l’ensemble de ces 8 sentiments, deux d’entres eux ont baissé significativement chez les personnes du second groupe. Melissa G. Hunt, la directrice de l’étude, a déclaré que « l’utilisation de moins de médias sociaux que d’habitude entraîne une diminution significative de la dépression et de la solitude ».

Ces résultats viennent conforter l’une des premières études menée sur le sujet en 2014 par l’American Journal of Preventative Medicine.

 

NB : Notons que les résultats de cette étude sont à manier avec précaution. Les chercheurs admettent quelques comportements chez les sujets qui auraient pu fausser les conclusions de l’enquête. L’utilisation d’autres supports (ordinateurs, tablettes…) que le smartphone pour aller sur les réseaux sociaux ou encore la navigation sur d’autres plateformes, comme Twitter ou LinkedIn par exemple, n’ont pas été prises en compte par les chercheurs.

Source : WebMarketing

La com de la semaine

Propreté des rues et du centre-ville : la ville de Cherbourg lance une nouvelle campagne de communication

En 3 affiches, le service de communication de la ville cherche à sensibiliser ses habitants pour un espace urbain plus propre. C’est avec un message clair et humoristique que les passants sont interpellés. Quelques mots suffisent pour faire passer le message : « Oooooops ! Monsieur, vous avez perdu ça en chemin !!! » peut-on voir sur l’une des affiches avec un mouchoir usagé sur la voie publique. Ou encore « Madame, vous avez oublié quelque chose ? » avec une déjection canine en premier plan. Avec ces messages concis et humoristiques, ainsi que des affiches simples, la ville de Cherbourg respecte les codes fondamentaux d’une communication réussie : simplicité, efficacité et visuels épurés. En effet, le message est clair et marque les esprits grâce à un gros plan sur ces objets « oubliés » par les passants.

La ville de Cherbourg n’en est pas à son premier coup de communication. Le mois dernier, environ 15 commerçants ont participé à une campagne de communication sur la redynamisation du centre-ville. La campagne, intitulée « nos commerçants sont épatants », a rappelé, en misant sur la convivialité et la proximité, l’ensemble des produits et services disponibles en ville.

Pour appuyer ces initiatives, la ville a fait appel à un manager du centre-ville, à une boutique éphémère, des vidéos en ligne et une page Facebook dédiée. Dans ce cas-là, le digital appui le développement des petits commerces physiques et il est utilisé afin de remettre l’humain et ses bons comportements au centre de la population. L’utilisation des médias sociaux soutient ici une communication pour favoriser les rencontres BtoC physiques de proximité.

Source : actu.fr