Le chiffre hebdo, Réseaux Sociaux

1 million d’utilisateurs pour Byte en 1 semaine

Source : Byte – page accueil

Chiffre hebdo #50

Alors que TikTok apparaît en 7ème position dans le top 10 des utilisateurs de réseaux sociaux avec près de 800 millions d’utilisateurs, Byte vient de remporter la palme de l’application la plus téléchargée le jour de sa sortie.  

Pourquoi un tel emballement ?

La nostalgie du format vidéo de 6 secondes

Vine disparu, la vidéo de 6 secondes semblait l’accompagner. Mais voilà que Byte ressuscite ce format dont beaucoup de mobinautes regrettaient la disparition. Le succès des bumper ads de YouTube et l’éclosion récente du 6 seconds video bidding de Twitter viennent confirmer l’intérêt des annonceurs pour ce format loin d’être enterré. Cela n’est pas anodin. Nous nous rappelons de l’étude LaunchLeap en 2017 relevait que six secondes s’écoulaient avant que les millennials ne zappent une publicité. En effet, au-delà de cette dimension commerciale, ce format constitue un véritable outil de storytelling. Byte cherche à le démocratiser auprès d’une nouvelle communauté de créateurs accros aux histoires impactantes.

Le renouveau du format vidéo looping

A l’instar de Canvas, de Spotify, qui permet à de nombreux artistes d’animer leurs pochettes de disque avec l’option looping, Byte mise sur le dynamisme de cette fonctionnalité pour catalyser la créativité de ses utilisateurs. Le coup d’envoi de l’application avec le lancement de la campagne de publicité Nike twitté par le fondateur de Byte, Don Hoffman, en est l’exemple. Rappelons que ce dernier est le cofondateur de Vine… il tient à son concept et il a raison !

Source : @dhof – Twitter.com

Byte : une construction commune pour un succès partagé

Des créateurs triés sur le volet

Alors que TikTok s’installe comme application préférée des ados, Byte se destine aux utilisateurs de plus de 17 ans pour éviter les dérives. On se souvient notamment de la décision momentanée du gouvernement indien d’interdire le téléchargement de TikTok. Cet Etat accusait d’encourager la diffusion de contenus pédopornographiques. Cela a donc motivé Byte de lancer un programme partenaire innovant afin de courtiser des créateurs talentueux et confirmés. Il s’agit, pour la plateforme, de promouvoir “une communauté plus saine et créative”. C’est pourquoi, grande originalité, l’application va sélectionner ses futurs créateurs stars en leur envoyant une invitation personnelle. Derrière cette stratégie audacieuse se cache la soif de contenus originaux

L’épineuse question de la monétisation

La monétisation ratée de Vine est restée dans les esprits. Ainsi, Byte fait le pari d’instaurer un système vertueux de rémunération basé sur le partage de l’intégralité des revenus publicitaires avec les créateurs. A l’heure où les influenceurs s’inquiètent de la disparition du like sur Instagram, peut-être que Byte trouvera ici un large vivier d’utilisateurs attirés par ce nouveau système.

Pour le moment, la ruée vers Byte reste principalement américaine. Plutôt que l’assouvissement d’une soif de nouveauté, peut-être faut-il voir dans ce succès une réaction à la peur de TikTok. En effet, cette dernière est toujours dans le viseur des sénateurs et vient d’être qualifiée de cybermenace par le Pentagone.

Source : Siècle Digital